Dossiers Psychologie

7 moyens pour une déclarer son amour

LU 16091 fois     COMMENTÉ 0 fois
TAGS: amour, déclaration d'amour
AUTEUR : La rédaction
mercredi 14 février 2018

Selon un récent sondage, 65% des Français ont au moins écrit une lettre d'amour une fois dans leur vie. Mais avec tous les moyens à notre disposition aujourd'hui, ce pourcentage devrait encore augmenter.

1. L’e-mail
Le meilleur moment pour envoyer des e-mails à l’être aimé, c’est au début d'une relation, quand vous cherchez à établir le contact, créer un lien ou faire votre . Vous ne pouvez pas encore recourir à des moyens plus directs comme le téléphone. L'e-mail est une forme de communication moins brutale que les autres. Il offre un minimum de distance dans la communication et, en même temps, parvient rapidement au destinataire. D’un autre côté, l'e-mail n’incite pas toujours à la franchise. On risque donc d'afficher un caractère bien différent de celui que l'on peut montrer en face de l'autre. En plus, un temps indéfini peut s'installer entre l'envoi et la réponse. En effet, tout le monde ne vérifie pas sa boite électronique dix fois par jour.

2. Le texto
Le texto (ou SMS) impose des messages courts. Il peut s'agir d'une approbation, d'un petit flirt verbal ou d'une confirmation. La brièveté du message permet d'éviter de se tromper, d'utiliser un mot malencontreux ou de faire une gaffe. L'intérêt est d'abord ici d'ordre pratique. D’un autre côté, la qualité de l'échange est pauvre. L'information étant minimale, l'excès de communication via texto amène, en fait, à beaucoup parler (et taper sur le clavier) pour ne rien dire.





Sommaire de l'article

Page 1 : Un petit flirt verbal
Page 2 : Communiquer l'air de rien
Page 3 : L'inconvénient des délais prolongés
Page 4 : Et une jolie lettre d'amour...


Retour au dossier

  Connaissez-vous les règles de l'amour ?


commentaires

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :



Recommander cette page :