Dossiers Psychologie

Le sale air de l’inégalité au travail

LU 16419 fois     COMMENTÉ 6 fois
TAGS: travail, gagner, sexe, hommes, femmes, salaire, temps partiel, féminin, masculin, progresser
AUTEUR : Serge Béranger
vendredi 29 septembre 2017

A poste et compétences similaires, les femmes gagnent moins d’argent que les hommes. Si des progrès sont en cours, ils ne permettent pas de parler de parité réelle dans les rémunérations entre les deux sexes.

Les inégalités se réduisent, mais persistent. Les ont de nos jours souvent les mêmes chances pour aller à l’université, travailler, être reconnues. Mais les obstacles persistent, subtilement.
Ainsi, il y a un peu plus de cinquante ans, les employées à temps complet, tous secteurs confondus, touchaient en moyenne 30% des salaires masculins. Aujourd'hui, leur est à 80% du niveau de leurs collègues masculins. Mais l'écart moyen de 20% entre le des et des peut même doubler si l'on confond temps plein et . Ce dernier étant largement plus répandu chez les .





Sommaire de l'article

Page 1 : Les inégalités se réduisent
Page 2 : Le temps partiel subi: une spécialité féminine
Page 3 : L'augmentation de la scolarisation des filles


Retour au dossier

  Salaire et travail des femmes : ça progresse !


commentaires

posté par sylvianeliberge le mercredi 7 octobre 2009
Le combat n'est pas fini... Mais nous progressons :)
posté par leneso95 le dimanche 29 mai 2011
moi personnelement je fais un travail de mec et meme si je suis une fille baaa je suis payer au meme prix qu'eux meme des fois je suis payais mieux que eux donc je peux dire que de ce coté j'ai gagner ce combat :)
posté par nicolas66 le mardi 30 octobre 2012
dur combat
posté par nicolas66 le mardi 30 octobre 2012
dur combat
posté par nicolas66 le mardi 30 octobre 2012
dur combat
posté par nicolas66 le mardi 30 octobre 2012
dur combat
1 - 6 de 6
  • 1

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :



Recommander cette page :